Guillaume / GRUTIER

« Être grutier, c’est une passion transmise au contact des grutiers. »

Présentation
Guillaume, 35 ans, passionné par son métier, est grutier depuis 8 ans. Aujourd’hui il travaille en tant que grutier sur le port de Rouen. Il a choisi de venir suivre la formation CACES® grue R390 (grue auxiliaire), chez B2B FORMATION à Rennes. Résumé de notre rencontre :

Q1- Pourquoi une formation chez B2b formation à RENNES et pas dans une autre ville ?

Il me fallait rapidement une date de formation. Au début, ma formation était prévue sur Paris. Elle a été annulée au dernier moment et j’ai immédiatement contacté Grégoire qui a été très réactif en me proposant une date de formation en Bretagne. Être grutier, demande d’être mobile, il n’y a pas de soucis à venir passer une semaine de formation sur Rennes, le plus important pour moi était d’avoir une réactivité à ma demande. Cela a été le cas et le groupe est très sympa :-).

Q2- Comment êtes-vous devenu grutier ?

Avant je guidais les grutiers sur le port pour le chargement et déchargement. Ils m’ont transmis la passion ! Une fois j’ai déchargé un bateau contenant 800 km de rails de chemin de fer… Le métier n’est pas simple et même complexe, d’où la nécessité de l’entraînement et d’une bonne formation initiale.

Q3- les avantages du métier ?

Grutier, c’est un métier très intéressant. C’est un métier qui demande de la passion. La passion, d’apprendre, de construire, … il faut être très méthodique car le travaille sur la grue mobile est diffèrent tous les jours, et ça c’est ce qui fait partie du plaisir associé à ce métier et qui me motive à venir travailler. C’est un métier où on se remet toujours en question. Même après 15 ans de métier on apprend toujours ! et ça tous les grutiers le disent 🙂 …

Q4- Pour finir, peux-tu me dire les atouts du grutier, selon toi ?

C’est un métier qui demande une grande confiance en soi et beaucoup d’attention. Il faut, je pense, avoir un tempérament zen, réfléchit, car être grutier c’est travailler au sein d’une équipe, donc il faut être très vigilant et très attentif aux autres et à ce que l’on fait ! De plus, c’est un métier bien rémunéré si on est réactif et mobile. Au début il faut de l’expérience, car c’est un jouet qui demande beaucoup de précision. Quand on est grutier, on reste un peu un enfant. Pour moi c’est une passion comme motard.

Merci.

Enregistrer